On voit de plus en plus de marques dites « éco-responsables » fleurir sur le marché de la mode.

Elles se qualifient d’éthiques, eco-friendly, eco-conscious, upcycling…

Mais que se cache t-il derrière ces dénominations ?

Quand on aime suivre la mode, on renouvelle sa garde robe tous les ans, voire toutes les saisons. En plus de faire hurler notre banquier, ça coûte cher à la planète car la surconsommation de vêtements fait des dégâts considérables sur l’environnement.

En effet, 80 milliards de vêtements sont fabriqués chaque année dans le monde. Le transport de ces marchandises ainsi que leur production, pollue énormément: 70% des cours d’eau sont pollués en Chine à cause de l’industrie textile, 70 millions de barils d’essence sont nécessaires pour la production de polyester chaque année et 10% de la consommation mondiale de pesticides provient de la production de coton.

Il faut surtout noter que 12kg de vêtements sont jetés tous les ans par chaque français et que 70% de notre garde robe n’est pas portée…

L’industrie du textile est considérée comme le secteur le plus polluant au monde, après celui du pétrole.

C’est pour assouvir nos besoins de consommation sans polluer notre planète que de nombreuses marques ayant des méthodes de production plus responsables et plus propres voient le jour.

Concrètement, qu’est ce que ces marques font… ?

Certaines marques utilisent du coton bio, qui ne nécessite pas de pesticides et moins d’eau et d’autres utilisent des fibres recyclées afin de limiter le gaspillage. Les fibres à base de bambou et de bois sont également très utilisées car ces plantes poussent sans pesticides et sans engrais et sont issues de forêts gérées durablement.

Certaines achètent local pour réduire la pollution liée aux transports et favoriser l’économie locale, alors que d’autres achètent plus loin mais s’assurent que les fournisseurs soient certifié Fair Wear Foundation (le travail des enfants est interdit, le salaire permet de vivre décemment dans le pays…).

Beaucoup d’enseignes n’utilisent plus de matières animales (cuirs et peaux) et les remplacent par des matières recyclées ou naturelles qui font remarquablement bien illusions.

En résumé, des dizaines de moyens existent pour devenir plus éco-responsable.

Cependant, ces marques 100% écologiques ne disposent pas toujours de collections aussi complètes et fournies que celles que l’on peut trouver dans les grandes enseignes et les prix sont souvent malheureusement bien plus élevés que la moyenne.

Chez Kymee, nous avons plusieurs créateurs utilisant des matières écologiques ou faisant travailler respectueusement leurs fournisseurs.

C’est notamment le cas de la créatrice Madame Melon et de la marque Florapada.

Vous pouvez retrouvez les articles détaillant leur mode de fabrication en cliquant sur leur nom !

2 Comments

Leave a Reply