Le monde de la mode est souvent dur et très compétitif, c’est un fait.

C’est pourquoi Kymee se bat quotidiennement pour permettre aux jeunes créateurs de posséder un espace de visibilité de choix et en accompagnant personnellement et individuellement ces derniers, dans la création de leur propre boutique sur notre market place.

Seulement, certains créateurs ne parviennent même pas jusqu’à la finalisation de leur produit, faute de moyens ou à cause des démarches souvent longues et très compliquées.

De plus en plus de personnes prennent conscience que la mode est un réel atout pour le pays et est le secteur représentant une des plus forte valeur ajoutée. En effet, l’industrie de la mode en France est la source de millions d’emplois et apporte une contribution non négligeable à l’économie (150 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 2,7 % du PIB français).

Concours, forums et subventions voient ainsi le jour afin de faire connaître nos jeunes créateurs français au grand public et les aider dans la création de leur entreprise.

Nous avons donc essayé de faire le tri en choisissant les plus pertinents et intéressants, les voici…

Grand prix de la création de la ville de Paris

Ce concours récompense des créateurs issus de trois univers différents: celui de la mode, du design et des métiers d’art. Chaque catégorie se voit attribuer deux prix: un prix pour un « talent émergent » (salarié ou indépendant depuis moins de 5 ans) ainsi qu’un prix pour un « talent confirmé » (salarié ou indépendant depuis plus de 10 ans).

Un créateur de mode peut ainsi espérer gagner 10 000€ s’il est « émergent » ou 11 000€ s’il est « confirmé ».

Un véritable coup de pouce pour n’importe quel créateur !

Pour qui ? 

Les créateurs majeurs, débutants ou confirmés.

Comment participer ? 

Remplir simplement le formulaire disponible en ligne.

Les ateliers de Paris

Les ateliers de Paris sont une structure municipale dont le but est d’accompagner les jeunes entreprises évoluant dans l’univers de l’art, du design et de la mode. Cette structure est à la fois un incubateur d’entreprises, un centre de conseil et d’accompagnement économique et une galerie d’exposition. Elle permet de disposer de locaux, d’une importante visibilité ainsi que d’un véritable enrichissement culturel et créatif grâce à la présence des autres créateurs sur la structure. De plus, les ateliers de Paris proposent tout au long de l’année plus de 520 cours hebdomadaires dans plus de 96 disciplines artistiques ainsi que des stages de découverte et de

Pour qui ? 

Locaux réservés à la base pour les étudiants en écoles d’art, de design et de mode

Comment postuler ?

Pour bénéficier de locaux aux Ateliers de Paris, les créateurs peuvent envoyer leur candidature (lettre de motivation + CV) au 30, rue du faubourg Saint-Antoine 75012 Paris

Les locaux des Ateliers de Paris

Concours régionaux

D’autres régions possèdent également leur propre concours ouvert aux jeunes créateurs a l’instar de celui de Paris. On pense par exemple au concours « Maisons de Mode » de Lille-Roubaix, le « Village des Créateurs » de Lyon, le « Festival international de mode et de photographie » de Hyères ou encore le « Festival International des Jeunes Créateurs de Mode » de Dinard.

L’Andam 

L’association nationale pour le développement des arts et de la mode est une association soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication qui organise chaque année un concours afin d’élire et mettre en avant de jeunes stylistes. Ce concours est l’un des plus importants au monde puisqu’il comptabilise plus de 430 000€ de gains au total dont 250 000€ pour le Grand Prix, 100 000€ pour le prix des Premières Collections, 50 000€ pour le prix Accessoires de mode et 30 000€ pour le prix de l’Innovation Andam.

En plus d’une large aide financière, le concours apporte une visibilité incroyable dans l’univers de la mode ainsi que l’accès aux plus prestigieux défilés parisiens.

Pour que vous ayez une idée de la grandeur de l’évènement: Martin Margiela, Viktor & Rolf, Christophe Lemaire, directeur artistique Lacoste puis Hermès ou encore jean Touitou, fondateur d’APC ont tous été lauréats du concours Andam. Et on ne vous parle pas des partenaires et membres du jury…

Pour qui ? 

  • Les créateurs ayant au moins trois saisons commercialisées bénéficiant d’une distribution internationale.
  • Avoir réalisé un chiffre d’affaires mondial compris entre 100.000 euros et 8 million € d’euros en 2017
  • Posséder une société de droit français, ou s’il exerce son activité à l’étranger, constituer sa société en France dans l’année d’obtention de la bourse.

Comment participer ?

L’inscription se fait via le site internet andam.fr

Le programme TALENTS

Organisé par l’Association Française du Prêt-à-porter Féminin, TALENTS est un programme d’accompagnement de marques française. Les 5 marques sélectionnées auront la chance d’obtenir l’aide et le soutien de coachs, mentors et experts pendant toute la durée du programme, soit 1 an.

Pour qui ?

  • Déjà avoir sa marque
  • Avoir au moins deux collections

Comment participer ? 

Dossier contenant CV, lookbook, business plan et comptabilité de la marque à envoyer par mail à

l’association.

Le prix LVMH

Depuis 2014, le groupe que l’on ne présente plus, s’est décidé à soutenir les jeunes créateurs en créant son prix éponyme: le prix LVMH. Le lauréat du groupe se voit attribuer la modeste somme de 300 000€ ainsi qu’un accompagnement personnalisé de sa marque par les équipes LVMH pour faciliter le jeune créateur dans tous les domaines dont il pourrait avoir besoin, de la production au marketing en passant par la distribution et la propriété intellectuelle..).

Le groupe récompense également trois diplômés d’école de mode en leur offrant le privilège d’intégrer l’équipe créative d’une des Maisons du groupe.
Le jury est bien évidemment composé de grands noms de la mode, pour la première édition étaient présents Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Karl Lagerfeld, Marc Jacobs, Raf Simons, Riccardo Tisci (Givenchy) pour n’en citer que quelques uns…

Pour qui ?

  • Les créateurs de moins de 40 ans
  • Avoir conçu au moins deux collections de prêt-à-porter féminin, masculin ou unisexe

Comment participer ? 

Déposer sa candidature sur le site lvmhprize.com

L’année dernière, Marine Serre s’est vue remettre le prix LVMH par Rihanna

L’IFCIC

Avec le soutien de grandes maisons de mode telles que Balenciaga, Chanel ou Louis Vuitton, l’Etat a rassemblé des fonds pour prêter des financements aux jeunes créateurs afin qu’ils puissent assurer leurs dépenses de création et de production de leurs collections de vêtements ou d’accessoires de mode. En quatre ans, l’IFCIC (l’Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles) a accordé 10 millions d’euros de crédits à 80 créateurs.

Pour qui ?

  • Jeunes créateurs de mode
  • Entreprise de création, de production de collections de vêtement ou d’accessoires de mode
  • Établie en France créée depuis plus de 2 ans mais ayant moins de 10 années
  • Doit répondre aux critères de la PME européenne

Comment participer ?

Constitution d’un dossier très complet

Vous l’avez compris, beaucoup d’aides sont disponibles pour booster financièrement les jeunes créateurs et leur donner davantage de visibilité et de crédibilité sur le marché de la mode.

Il va sans dire que les plus gros prix ne sont accessibles qu’au terme de longues heures de travail, ne serait-ce que pour présenter un dossier solide au jury.

C’est pourquoi, si vous êtes créateurs et que vous ne disposez pas de tous les critères nécessaires pour vous inscrire à de tels concours ou bien que vous préfériez tout simplement vous épargner les règles, le stress et les pénibilités administratives des concours, une autre alternative est possible.

Kymee.fr peut vous permettre d’améliorer votre visibilité dans le monde de la mode en vous offrant un espace sur notre market place afin de vous permettre d’exposer et de vendre vos créations à moindre coût. L’inscription est rapide, facile et sans engagement.

Il est donc important de noter que toutes ces aides existent bel et bien et que le monde de la mode, et même l’Etat, s’intéressent aux jeunes créateurs français et ne les laisse pas tomber.

ON ne vous laisse pas tomber !

Leave a Reply